eng ger

Et l'Avenir ?


La sécurité alimentaire


L'ionisation pourrait être de plus en plus employée pour éviter les aliments abîmés (la dégradation des fruits et des légumes, ainsi que la germination des pommes de terre et des oignons), mais aussi le gaspillage dû aux parasites des grains et des farines.

L'ionisation en préservant la saveur du produit durant toute sa période de conservation, prolongerait ses qualités.

L'ionisation pourrait éliminer les organismes dangereux (bactéries pathogènes, en particulier dans les viandes de volailles Escherichia Coli, Salmonelle, Campylobacter, Listeria, etc ...).

L'ionisation pourrait fournir une bonne alternative écologique à l'utilisation du bromure de méthyl. Ce gaz est utilisé pour tuer les insectes et parasites durant les traitements de quarantaine des fruits et des légumes frais.

Protection de l'environnement

En Hollande, où l’utilisation du bromure de méthyl en agriculture a été déjà interdite, l'ionisation est employée par les horticulteurs des serres chaudes pour stériliser des éléments tels que les nattes croissantes, les pots, etc... Ceci permet la réutilisation de ces articles et donc des économies significatives pour les cultivateurs qui réduisent ainsi le gaspillage des dispositifs en plastique.

L'ionisation propose une méthode aisée pour traiter les déchets domestiques et agricoles afin d’empêcher la contamination des terres et de l'eau, et de faciliter leur recyclage.

Les produits réutilisés en horticulture comme alternative à la tourbe, préservent ainsi les marais de tourbe d'une exploitation intensive inutile.

L'ionisation peut être employée pour dépolluer les effluents industriels, empêchant la contamination des cours d’eaux et des mers.